MMA Pourquoi la perte de poids express des athlètes avant la pesée est-elle dangereuse

En MMA – comme c’est le cas aussi dans des disciplines de catégories de poids comme le judo et la boxe – pour les compétiteurs, la première victoire reste d’arriver au poids sur la balance.

Suivant les disciplines, la pesée se déroule généralement 24h à 36h avant un combat. L’enjeu : ne pas dépasser le poids de la catégorie dans laquelle ils combattent.

La stratégie des athlètes et de leur encadrement est alors la suivante : ils optent bien souvent pour une catégorie de poids inférieure à leur poids de forme.

Par exemple, un combattant de MMA 89-90 kg en poids de forme pourra être tenté de s’inscrire dans la catégorie des poids mi-lourds, limitée à 84 kg… Au cours des heures qui précèdent la pesée, il devra donc perdre du poids pour se fixer à 84kg. C’est le weight cut

Pourquoi cette stratégie ?

Au MMA, la pesée a généralement lieu 36 heures avant le combat. L’objectif est donc de descendre au poids pour être autorisé à combattre puis… de le reprendre d’ici le combat ! Avec ainsi la perspective d’être plus lourd, donc plus puissant et de frapper plus fort que son adversaire.

Une déshydratation massive ! 

Ce yo-yo express n’est toutefois pas sans conséquences sur l’organisme. D’autant plus que des combattants peuvent perdre jusqu’à 5 % de leur masse en seulement 24 heures ! Si la perte de poids peut démarrer des jours voire des semaines – en cas de poids excessif – avant la pesée, elle s’opère le plus souvent à travers un régime alimentaire restrictif.

A mesure que la montée sur la balance approche, le combattant cesse progressivement la prise de glucides puis de sel qui tend à empêcher l’eau des tissus de s’éliminer.

Jusqu’aux heures qui précèdent la pesée, il va carrément cesser de s’hydrater ! Ou encore favoriser toutes les approches pour évacuer l’eau et donc les derniers kilos, à travers la transpiration : allers et retours au sauna, course à pied chaudement habillé, etc…

Inutile d’un point de vue sportif ? 

Au-delà de malmener son organisme et des risques associés à la déshydratation (perte de conscience…), le weight cutting expose le sportif à arriver au combat l’organisme épuisé !

Ce qui est assez paradoxal. Et ce, d’autant que « l’influence de la perte de poids sur les performances n’est pas claire, des études suggérant un effet négatif ou nul », rapportent des auteurs australiens dans un travail réalisé en 2019. Ce qui signifie que pour l’heure, rien ne prouve que cette stratégie de perte de poids pour en regagner aussitôt soit probante sur le plan sportif.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de acvg-chalons.fr pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Ancien Combattants de Chalons-en-Champagne ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Ancien Combattants de Chalons-en-Champagne », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. acvg-chalons.fr est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Ancien Combattants de Chalons-en-Champagne ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.